Et voilà ! C’est fini, l’Allemagne a (encore) gagné ! Les journalistes sportifs soulignent la qualité du collectif allemand et, pour la plupart, le fait qu’une bonne moitié des stars attendues lors de cette coupe du monde (Ronaldo, Messi, Rooney, Cavani…) a déçu…

Mais, on l’a vu dans l’article précédent, le sélectionneur doit s’appuyer certes sur le collectif, mais aussi sur les fortes individualités capables de se mettre à son service. Aussi, ces stars n’ont-elle peut-être pas brillé individuellement mais ont indéniablement apporté un plus à leurs équipes.

L’équipe de foot : un équilibre à trouver

On l’a vu en Afrique du Sud il y a 4 ans, les paramètres extra-sportifs jouent un grand rôle dans la performance d’une équipe et, le rôle délicat du sélectionneur est tout d’abord d’anticiper et de prévenir les problèmes liés aux personnalités des joueurs soumis à une (trop) grande pression médiatique. En d’autres termes, le sélectionneur doit, au moment de ses choix, tenir compte de certains aspects psychologiques. Ce joueur acceptera-t-il d’être remplaçant alors qu’il est un des meilleurs à son poste au monde ? Ces deux joueurs ont eu récemment un accrochage lors d’un entraînement, dois-je les sélectionner tous les deux ?

Ce joueur acceptera-t-il d’être remplaçant ?

Il est évident que pour créer une sélection performante, il ne suffit pas de convoquer les meilleurs à leur postes mais de choisir les joueurs les plus complémentaires et qui conviendront le plus au projet de jeu. C’est pour cela que Deschamps n’a pas choisi Nasri, c’est pour ça que Aragones s’est passé de Raùl en 2008 … les exemples ne manquent pas.

En somme, il ne faut pas que l’individu puisse prendre le pas sur l’équipe. Les meilleurs joueurs doivent tirer l’équipe vers le haut sur le terrain et en dehors.

Une autre façon de briller

Messi a été élu meilleur joueur de la compétition… un honneur usurpé pour la plupart des observateurs. Mais au delà du jeu, on peut parler d’un autre apport de Messi : en focalisant l’attention, la pression sur ses épaules de meilleur joueur du monde, il a pu favoriser l’émergence de très bons joueurs au milieu de terrain argentin : Biglia et Perez notamment, qui ont, à la faveur de la compétition, gagné le 11 type albiceleste.

Ce que je veux dire par là c’est que l’impact d’un footballeur sur son équipe et, a fortiori, d’une personne sur son équipe ne passe pas que par ses résultats individuels. Même s’il a beaucoup marché dans le rond central, Messi est tout de même le capitaine d’une équipe tombée avec les honneurs en finale de la coupe du monde !

L’impact d’une personne sur son équipe ne passe pas que par ses résultats individuels

En conclusion, j’ai insisté dans l’article précédent sur le fait que les individualités doivent se mettre au service du groupe, le tirer vers le haut, j’aimerai souligner dans cet article que nous ignorons une bonne partie du travail d’équipe fourni par les joueurs (stars ou non) au delà du jeu.

Et peut-être eux-mêmes l’ignorent-elle ?

Matuidi est-il un coordinateur ? Benzema est-il un priseur ou un concepteur ? Llacer est-il un soutien ? La théorie des rôles en équipe peut aussi s’appliquer à une équipe de foot.

Partageons notre vision

Le team building est un outil ludique mis à disposition des équipes pour les aider à se trouver et à trouver leur propre modus operandi.

L’objectif de ce blog est d’encourager et de partager une vision de la performance en équipe axée sur l’intelligence des équipes.

A travers des retours d’expériences d’organisateurs de team building, des conseils, des idées et des réflexions, l’équipe One to Team propose des informations pour tous les professionnels, organisateurs de séminaires, encadrants, consultants, coachs ou tout coéquipier qui s’intéresse à la dynamique d’équipe de manière générale.

Suivez-nous

Les auteurs

Priscilla Leherle

Avec une expérience du team building franco-britannique, Priscilla partage le fruit de ses réflexions sur la performance en équipe et les relations humaines..

Emeline Hick

Dernière arrivée chez One to Team, Emeline apporte un œil neuf et une expérience de l’animation qui vient tout droit du Canada. 

Alexandre Eber

En « pro » de l’impro, Alexandre sait mettre son dynamisme et son sens de l’organisation au service des activités team building et des participants.

Nos blogs amis

WordPress Image Lightbox Plugin